BECAUSE THIS IS WHERE WE LIVE

SoutienBienÊtre de CivicAction: Définitions concernant la santé mentale au travail

SoutienBienÊtre de CivicAction : définitions concernant la santé mentale au travail

Les définitions suivantes concernant la santé mentale en milieu de travail sont issues du guide Promotion on Workplace Health (pages 8 à 12) et sont fournies par la Dre Heather Stuart de l’Université Queen’s. 

La santé mentale, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), est un état de bien-être qui permet à chacun de réaliser son potentiel, de faire face aux difficultés normales de la vie, de travailler avec succès et de manière productive et d’être en mesure d’apporter une contribution à la communauté.

L’épuisement professionnel est un état d’épuisement physique, émotionnel et mental causé par une exposition prolongée à des situations de travail exigeantes. L’épuisement professionnel est le résultat d’une accumulation de stress.

La discrimination décrit la façon dont les personnes qui ont des maladies mentales sont traitées, intentionnellement ou non, en raison de la stigmatisation. Les gens aux prises avec des maladies mentales sont souvent traités avec un manque de respect, et sont les victimes de comportements tels que l’exclusion, l’intimidation, l’agression, la moquerie et la dévalorisation. Une telle discrimination peut imposer des limites ou des obstacles aux nombreuses occasions qu’offre la vie.

Un programme d’aide aux employés (PAE) est un programme d’information, d’orientation vers un spécialiste ou de counseling confidentiel et à participation volontaire conçu pour aider les employés à surmonter une variété de problèmes personnels.

Un programme de santé des employés est un programme conçu pour maintenir ou améliorer la santé des employés. On l’appelle aussi parfois « programme de santé en milieu de travail ».

Une santé mentale florissante est le bien-être subjectif d’un individu, dont il existe plusieurs dimensions : le bien-être émotionnel (affect positif, bonheur, satisfaction face à la vie, etc.), le bien-être psychologique (acceptation de soi, croissance personnelle, but dans la vie, etc.) et le bien-être social (p. ex. acceptation sociale).

Les problèmes de santé mentale sont souvent des réactions à court terme à des circonstances stressantes comme le décès d’un être cher, des difficultés financières ou le sentiment d’être débordé au travail. Ces circonstances peuvent entraîner de la détresse émotionnelle, de la fatigue, de la tristesse ou un sentiment de solitude. Les problèmes de santé mentale sont différents de la maladie mentale. Ils ne limitent que temporairement notre capacité à fonctionner; ils ne sont pas des diagnostics médicaux et peuvent être résolus sans intervention professionnelle. Un collègue aux prises avec un problème de santé mentale peut sembler en colère ou fatigué, s’absenter du travail plus souvent que d’habitude, vivre plus de conflits avec ses collègues, devenir silencieux et renfermé, ou éviter des situations sociales qu’il appréciait auparavant.

Les maladies mentales ou troubles mentaux décrivent un éventail de conditions qui sont diagnostiquées par un professionnel de la santé mentale. Ils peuvent interférer avec la capacité d’une personne à fonctionner en contexte social ou au travail, s’accompagnent d’une détresse significative, ne se règlent pas sans aide professionnelle et peuvent nécessiter la prise de médicaments pour en réduire les symptômes et améliorer le fonctionnement de la personne. Les troubles mentaux peuvent être intermittents et récurrents, ou persistants.

Un dommage psychologique est un état émotionnel lié au stress et découlant de menaces réelles ou imaginées ou de blessures, pouvant devenir le sujet de litiges en matière de préjudices personnels, de demandes d’indemnisation des travailleurs, d’indemnisations des victimes d’actes criminels ou d’autres réclamations d’invalidité, ou de plaintes soumises aux tribunaux des droits de la personne. Il s’agit d’un dommage au bien-être mental et/ou d’un dommage à une fonction cognitive ou de la perte d’une fonction cognitive.

Les facteurs de risque psychosociaux sont des facteurs organisationnels qui ont une incidence sur la santé et la sécurité psychologiques des employés.

La sécurité psychologique porte sur le risque qu’un travailleur subisse un dommage à une fonction cognitive ou la perte d’une fonction cognitive, ou qu’il subisse un dommage à son bien-être mental. Elle nécessite la prise de précautions afin d’éviter les dommages, les dangers ou la perte d’une fonction cognitive et de maintenir le bien-être mental.

Un milieu de travail psychologiquement sécuritaire est un milieu de travail qui cherche activement à éviter de nuire à la santé mentale de ses employés de façon inconsciente, par négligence ou intentionnellement.

La stigmatisation englobe toutes les façons négatives et préjudicielles dont les personnes atteintes de problèmes de santé mentale sont étiquetées. La stigmatisation est une attitude interne et une croyance qu’ont des individus à l’égard, le plus souvent, d’un groupe minoritaire comme les personnes aux prises avec un problème de santé mentale.

Le stress fait référence aux tensions physiques ou mentales potentiellement négatives que vit une personne donnée.

Les facteurs de stress sont des événements ou des situations qu’un individu perçoit comme une menace et qui précipitent une adaptation à ces événements/situations ou une réaction de stress.

L’intimidation au travail est un comportement répété, déraisonnable ou inapproprié dirigé contre un travailleur ou un groupe de travailleurs et qui engendre un risque pour leur santé et leur sécurité.

Le harcèlement au travail est le fait pour une personne de s’adonner à des remarques ou à des gestes vexatoires envers un travailleur dans un milieu de travail, lorsque cette personne sait ou devrait normalement savoir que ces remarques ou ces gestes sont importuns.

Le bien-être et le mieux-être sont l’expérience personnelle d’une santé physique et mentale.

L’équilibre travail-vie est un état de bien-être qu’une personne peut atteindre, ou se donner comme objectif à atteindre, afin de permettre à cette personne de gérer efficacement plusieurs responsabilités au travail, à la maison et dans sa communauté. L’équilibre travail-vie est différent pour tout le monde. Il favorise la santé physique, émotionnelle, familiale et communautaire, et ce, sans peine, stress ou impact négatif.

Un conflit travail-vie survient lorsque les rôles d’un employé au travail et à l’extérieur sont accablants ou interfèrent les uns avec les autres.

Le milieu de travail est l’organisation ou l’entreprise qui emploie une personne donnée.

La violence au travail est l’exercice de force physique ou la tentative d’exercer une force physique contre un travailleur dans un milieu de travail, et qui cause ou pourrait causer un préjudice physique au travailleur.